Les priorités post-COVID-19 pour votre environnement de travail

Future of Work

600 responsables informatiques de cinq pays révèlent les priorités post-COVID-19 en faveur d’un environnement de travail flexible. 82% des employés devraient retourner au bureau dans les 12-18 mois, révèle l’enquête de Xerox sur l’avenir du travail.

Une nouvelle enquête mondiale sur les entreprises, commandée par Xerox Holdings Corporation (NYSE : XRX), montre qu’environ 82% des employés des entreprises interrogées auront repris le travail dans 12 à 18 mois, en moyenne. En prévision d’un retour au bureau, les entreprises investissent dans de nouvelles ressources pour soutenir une main d’œuvre hybride à distance / au bureau, avec 56% d’augmentation des budgets technologiques et 34% prévoyant d’accélérer leur transformation numérique suite au COVID-19.

L’enquête Xerox sur l’avenir du travail, menée par la société de recherche indépendante Vanson Bourne, a interrogé 600 décideurs du secteur informatique, dont des professionnels expérimentés de haut niveau des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni, d’Allemagne et de France, issus d’organisations de plus de 500 employés. Les participants à l’enquête ont fait état de difficultés causées par la transition soudaine vers le travail à distance, 72% d’entre eux déclarant qu’ils n’étaient pas entièrement préparés du point de vue technologique. Outre la technologie (29%), les points qui ont posé le plus de problèmes pendant la période de travail à domicile ont été la rupture de communication entre les équipes/employés (26%) et le maintien de la concentration (25%).

« Il ne fait aucun doute que la pandémie COVID-19 a changé notre façon de travailler, mais nos recherches ont montré qu’au fil du temps, de nombreuses entreprises prévoient de réintégrer la plupart de leurs employés dans un environnement de bureau. Cela peut être dû à diverses raisons, notamment la communication, la rapidité de la prise de décision et le développement des talents », a déclaré Steve Bandrowczak, président et directeur des opérations de Xerox. « Dans le même temps, l’arrêt soudain et l’environnement de travail hybride ont révélé des déficits technologiques qui nécessitent des investissements nouveaux ou supplémentaires dans les mois à venir. »

Voici les principaux résultats de l’enquête et les conclusions de Xerox:

1. Les entreprises prévoient de réintégrer la plupart de leurs employés au bureau, mais les politiques de travail à distance vont perdurer.
Avant que les exigences relatives au travail à domicile ne soient imposées, 33% des personnes interrogées déclaraient que la sécurité des réseaux/données et le respect de la vie privée étaient leur principale préoccupation dans le télétravail ; 24% citaient la productivité des employés et 16% l’infrastructure technologique. Ces préoccupations, associées à la conviction de 95% des personnes interrogées que la communication en présentiel est importante pour le développement personnel et l’évaluation des talents, indiquent que le travail à distance généralisé ne remplacera jamais les espaces de travail plus traditionnels.

Cependant, maintenant que les entreprises sont plus à l’aise avec le travail à distance, les attitudes et les politiques des dirigeants et des décideurs informatiques changent. Parmi les pays interrogés, les États-Unis sont les plus susceptibles d’avoir une plus grande confiance dans le travail à distance (86%), suivis par le Royaume-Uni (80%), l’Allemagne (80%), le Canada (77%) et la France (75%). En outre, 58% prévoient de modifier leur politique de travail à distance au cours de l’année prochaine, ce qui souligne la nécessité pour les entreprises de soutenir une main-d’œuvre hybride.

Notre conclusion: Les employés ne retourneront peut-être pas tous au bureau en même temps – ou bien au même poste qu’avant – mais la nécessité pour les organisations de soutenir une main-d’œuvre hybride est à prévoir dans un avenir plus ou moins proche.

2. Les injonctions soudaines de rester à la maison ont rapidement révélé des lacunes technologiques.
La transition rapide vers le travail à distance a été difficile pour la plupart des entreprises, seules 28% d’entre elles déclarent être parfaitement préparées et 29% citent la technologie comme leur principal point faible. Parmi les pays interrogés, la France est le pays le moins bien préparé à une transition soudaine vers le travail à distance, tandis que les États-Unis sont les mieux préparés. En ce qui concerne la technologie, les participants ont déclaré que leurs principaux défis étaient l’assistance informatique à distance (35%), les solutions de flux de travail inadéquates (27%), le manque d’outils de communication et de collaboration (22%) et le manque de solutions Cloud (10%). 85% des responsables ont déclaré que l’accessibilité et la facilité d’utilisation de leurs imprimantes de bureau leur avaient manquées, les personnes interrogées aux Etats-Unis étant celles à qui elles ont le plus manquées (93%), suivis par les Allemands (92%) et les Français (91%).

Notre conclusion: Afin d’atténuer les perturbations futures, telles que le passage rapide au travail à distance résultant du COVID-19, les entreprises chercheront à investir dans de nouvelles technologies et à tirer parti des capacités des outils existants pour accélérer la transformation numérique de leurs processus.
3. Les priorités en matière d’achat de technologies évoluent pour mieux soutenir les employés.
En raison des lacunes technologiques révélées par la présence d’une main-d’œuvre majoritairement à distance, 70% des décideurs informatiques dans le monde réévaluent leurs dépenses budgétaires, les entreprises investissant davantage dans les ressources technologiques à distance (55%) ou dans un mélange de ressources à distance et de ressources internes (40%). En raison de la pandémie, les entreprises privilégient également les investissements dans les logiciels Cloud (65%), l’informatique à distance (63%), l’assistance et les logiciels de collaboration (52%).

Le matériel, tel que les ordinateurs portables et les imprimantes, est une autre considération importante, en particulier pour les entreprises basées en France, 22% des participants à l’enquête le citant comme le besoin le plus important en matière de technologie, de productivité et d’expérience professionnelle globale.

Notre conclusion: Le COVID-19 alimente la transformation numérique des entreprises qui se concentrent de nouveau sur les besoins des employés en matière de matériel et de logiciels.

En savoir plus sur l’article complet : https://actualites.news.xerox.com/fr-fr/2020/06/16/82-des-employes-devraient-retourner-au-bureau-dans-les-12-18-mois-revele-lenquete-de-xerox-sur-lavenir-du-travail/

En savoir plus sur nos solutions face à cette transformation : http://www.soludoc.pro/produits/logiciels-solutions/bureautique/controle-des-couts-et-acces

En savoir plus sur nos produits face à cette transformation : http://www.soludoc.pro/produits/bureautique

Retour aux actualités

Portail Client